Réfugiés : Macron veut trier les migrants

Le Président de la République a fait de la question migratoire un chantier prioritaire de 2018, avec une loi « asile et immigration » à venir dont les premiers contours sont inquiétants. Elle vise d’une part à différencier les « gentils » migrants (fuyant les guerres) des « méchants » migrants (fuyant la pauvreté). D’autre part, les méthodes pour opérer cette distinction introduisent un contrôle policier au cœur des structures d’urgence dont le principe était jusqu’ici l’inconditionnalité d’accueil.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email