Réfugiés : Etat de non-droit dans les Alpes maritimes

De retour des Alpes Maritimes Eric Coquerel, député FI de la Seine-Saint-Denis explique à l’Heure du peuple quelle est la situation des réfugiés et de ceux qui veulent les aider dans ce département.

Vous vous êtes rendu lundi 28 août dans les Alpes-Maritimes pour voir la situation des réfugiés. Quel bilan faites-vous ?

C'est simple : dans les Alpes-Maritimes existe un état de non droit sur la question des réfugiés. Les associations et militants de la FI 06 m'avaient alerté en juillet sur ce qu’il se passait, d'où une première question écrite au gouvernement le 9 août, mais sur place la gravité de la situation vous prend à la gorge. Les deux avocates du Syndicat des Avocats de France (SAF) rencontrées à Nice m'ont dressé, exemples à l'appui, un sinistre état des lieux. Premières victimes, les mineurs isolés qui en théorie sont protégés par le droit international mais sont réexpédiés sans aucune procédure dans le train pour l'Italie. C'est quotidien.


Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone