Référendum : Faisons du RIP un apéritif du RIC

Neuf mois pour rassembler 4,7 millions de signatures. C’est l’objectif à atteindre pour que les français.es puissent s’exprimer sur la privatisation des aéroports de Paris.

Dans la constitution depuis 2008, utilisable seulement depuis 2014, c’est la première fois que le référendum d’initiative partagée est mobilisé. Pour qu’il aboutisse, et que les français.es soient consulté.e.s – pour ou contre la privatisation d’Aéroports de Paris -, d’abord il est nécessaire que 20 % des parlementaires, députés ou sénateurs, soutiennent la proposition de loi soumise au référendum. C’est chose faite. Ensuite, 10 % des inscrits sur les listes électorales doivent également soutenir la loi, et l’exprimer en ligne sur un site dédié.


Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email