Pertubations endocriniennes

Entre 1989 et 2005, la concentration en spermatozoïdes a baissé en France de 32,2%, soit près de 2% par an, plus encore qu’en Amérique du Nord, Europe, Australie et Nouvelle-Zélande (-1,4% par an).

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email