On a lu : La conjuration florentine

Gérard Delteil peint dans son livre La conjuration florentine, un tableau précis de la République florentine sous la coupe de Gérome Savonarole, après la chute des Médicis. Un jeune novice, Stefano Arezzi, est dépêché par le Pape Alexandre VI pour assassiner le prophète et mettre fin à ses prêches qui enflamment le peuple de Florence et risquent de mettre en péril l'autorité et le faste de Rome. Très vite pourtant, le jeune Stefano découvre la complexité de la situation florentine, ballotée entre les intérêts divers des Français, Vénitiens, banquiers et ordres cléricaux, tous avides de prendre le pouvoir dans la riche cité.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email