Octobre 1917 « Un des plus importants événements du XXe siècle »

Entretien avec Jean-Numa Ducange, Maître de Conférence en histoire contemporaine à l'Université de Rouen.

La révolution d’octobre ne naît pas de rien : quels sont ses principaux facteurs ?

On connaît la célèbre formule de Lénine selon laquelle « la guerre est le plus cadeau fait à la révolution ». Assurément, la révolution d’octobre est impensable sans le contexte de guerre qui a présidé à son déclenchement : l’horreur du conflit mondial, la lassitude au front comme à l’arrière ont radicalisé des hommes et des femmes touchés par une boucherie faisant de très nombreuses victimes. Mais octobre 1917 ne peut pas être compris si l’on fait abstraction de l’émergence des fameux « soviets » (conseils ouvriers), déjà apparus en 1905 et qui se multiplient en 1917. Ils révèlent une profonde aspiration démocratique montrant la volonté d’en finir avec des dirigeants discrédités. Enfin, octobre c’est aussi l’habileté prodigieuse d’un groupe de militants très peu nombreux avant la révolution, les bolcheviks, la fraction la plus radicale de la social-démocratie russe, qui choisira bientôt le nom de « communiste », pour mieux de distinguer de la « social-démocratie ». Ce groupe gagne en écho en quelques semaines et parvient à marginaliser les autres forces politiques, y compris des socialistes plus modérés en désaccord avec eux.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone