Mort pour la France

Qader Daoudzai, 33 ans, ancien interprète Afghan pour l’armée française de 2010 à 2012 s’est vu refusé tout visa après le retrait des troupes de l'Otan en 2014. Le jour des élections législatives, le 20 octobre, il est mort dans un attentat contre un bureau de vote dans lequel il effectuait une mission d’observateur local.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email