Mimétisme du vieux monde

En voilà un qui promettait de changer les pratiques et qui à la première occasion décalque les méthodes du vieux monde : confronté pour la première fois à un mouvement social appelé à prendre de l’ampleur, Emmanuel Macron use des mêmes artifices grossiers que ceux qui l’ont précédé, pour se soustraire à la demande populaire.

En amont, le Président Macron a ainsi tenté de diviser pour mieux régner : les rencontres bilatérales comme méthodes de « dialogue social » ont cela d’efficace qu’elles permettent de promettre l’on ne sait trop quoi à l’un ou à l’autre pour fissurer le front syndical. Ce dont François Fillon avait abusé lorsqu’il était premier ministre. Macron a repris la méthode à son compte.

Puis, quatre jours avant la journée de mobilisation du 12 septembre

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email