Malédiction

2 ministres grecs de Syriza habitant aux États-Unis démissionnent car ils percevaient des allocations logement indues. Le ministre de l’immigration fait un burn-out suite à la crise migratoire. L’ex premier ministre de droite Samaras, mis en cause dans l’affaire de corruption Novartis, poursuit son successeur Tsipras en diffamation. 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email