L’UE toujours accroc au glyphosate.

Après le vote du Parlement européen et la réunion des représentants des gouvernements cette semaine, le pesticide de Monsanto pourrait être autorisé pour plusieurs années supplémentaires dans l’Union Européenne. Mais la décision a été une nouvelle fois repoussée.

Breveté par l’entreprise américaine Monsanto au début des années 1970 le glyphosate est l'ingrédient actif de son fameux herbicide Roundup. On estime que 500 produits en Europe contiennent la substance, soit presque l’intégralité des pesticides actuellement en usage. L’autorisation de sa mise sur le marché doit être renouvelée tous les 10 ou 15 ans maximum. La dernière avait expiré fin décembre 2015. Or, entre-temps, l'Agence internationale pour la recherche sur le cancer de l'OMS a classé la molécule comme probablement cancérogène pour l’Homme. Malgré cela, la Commission européenne a renouvelé son autorisation sous prétexte d’attendre l'évaluation par l'Agence européenne des produits chimiques puis de l’Agence européenne de sécurité des aliments malgré des conflits d’intérêts évidents (https://heuredupeuple.fr/conflits-dinerets/) . Cette dernière s’est basée sur les études financées par l'industrie et ses lobbies, recopiant mot pour mot les analyses de Monsanto-Bayer. La Commission européenne a rempilé avec un nouveau projet de proposition de renouvellement de 10 ans du glyphosate.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone