Le 21 septembre 1921 : Première autoroute inaugurée

Le circuit de l'Automobil-Verkehrs- und Übungs-straße (AVUS, route de circulation et de test automobiles) est inaugurée le 25 septembre 1921

Si l'invention des autoroutes par Hitler est bien une légende, il est vrai que le premier tracé permettant la circulation à grande vitesse des véhicules à propulsion mécanique (selon la définition de L'Association Internationale Permanente des Congrès de la Route fondée en 1909 et devenue Association Mondiale de la Route en 1995) a été réalisé en Allemagne. Non sans mal. Car bien que ce soit l’initiative privée qui ait lancé l’idée, l’évidence s’est imposée très vite : Pour une telle infrastructure privée, il faut des fonds énormes.

Tout commence en 1899, à la fondation du Kaiserlicher Automobilclub, ancêtre de l'Automobilclub von Deutschland. Il se veut le défenseur des intérêts des automobilistes.

Lclub lance en 1907 une souscription afin de construire une piste spécialement faite pour la vitesse. Le temps de la souscription s'étire sur six ans afin de trouver les fonds nécessaires. Les travaux commencent un an avant la première guerre mondiale, qui viendra donc les interrompre abruptement. Des prisonniers de guerre soviétiques interviendront, puis c'est un grand capitaliste, Hugo Stinnes, membre du parti conservateur-libéral de l'époque et patron de presse, qui permettra de terminer l'ouvrage.

Dés le début la fonction du circuit est triple. Course automobile, piste d'essais mécaniques et … route ouverte au public en échange d'une petite somme. Le concept moderne d'autoroute est instauré.

Le circuit a vite une réputation tragique. Son tracé et de faibles exigences en matière de sécurité ont fait de nombreuses victimes. Il s'agit d'une double ligne droite de 19 km, terminée par un virage en épingle à cheveux de chaque coté. L'idéal pour prendre de la vitesse ! Entre 1937 et 1967 le virage nord est transformé en virage relevé. Une pente à pas moins de 43 degrés est censée améliorer la prise des virages. Dans les faits il sert le plus souvent de véritable piste de décollages incontrôlés.

La deuxième moitié du XXème siècle voit l'essor du concept partout en Europe et le réseau se structure. En 1957 une définition internationale est adoptée, toutes les autoroutes auront désormais les mêmes caractéristiques techniques.

L'AVUS organise un dernier tour de gala en 1998 puis est définitivement raccordée au réseau routier berlinois. De nos jours on peut encore voir le paddock devenu restaurant, ainsi que les tribunes nord classées monument historique.

Sylvère Cala

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email