Le 14 février 1952 St Valentin sanglante en Guadeloupe

Ce mois de février 1952, vif encore dans toutes les mémoires guadeloupéennes, n’est pas tombé comme une erreur de l’histoire, dans la quiétude d’une île sereine. Il est au contraire l’issue d’une lente décomposition politique amplifiée par un conflit sévère dans l’industrie de la canne à sucre.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email