Le 11 septembre 1973 Coup d’État au Chili

Un 11 septembre (2001) a fini par en faire oublier un autre, celui de 1973. Le régime d’Unité Populaire, coalition des partis de gauche, est renversé par la police et l’armée sous la direction d’Augusto Pinochet son commandant en chef. Salvador Allende, élu trois ans auparavant, le 4 septembre 1970, à la présidence du Chili se suicide dans le palais de la Moneda après que les tanks et l’aviation aient attaqué et bombardé l’édifice. La répression pour « éradiquer le cancer marxiste » est féroce: elle fait officiellement 3.200 morts, 38.000 torturés et provoque l’exil de 250.000 à un million de Chiliens.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email