Laïcité, Macron re-confessionnalise la société

Emmanuel Macron, comme Nicolas Sarkozy en 2007, a accepté de recevoir le titre de Chanoine de Latran. Une distinction donnée par le Pape aux rois puis aux présidents français que tous jusqu’ici ont accepté, même si Pompidou, Mitterrand et Hollande n’avaient pas fait le voyage à Rome pour l’officialiser. M. Macron lui, a annoncé qu’il irait au Vatican « pour en prendre possession ». Comment s’en étonner ? Parmi les candidats à la dernière présidentielle, seul Jean-Luc Mélenchon avait promis de refuser ce titre religieux en cas d’élection. Dès la nomination de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur on pouvait s’attendre à une fragilisation du socle laïque. En effet, chaque année ce dernier participe à Lyon à la cérémonie religieuse du vœu des échevins au cours de laquelle il remet un écu d’or au Cardinal Barbarin pour le remercier de bénir la ville. Et, récemment, il a annoncé la mise en place d’une instance de dialogue entre les trois religions monothéistes, excluant ainsi la majorité des Français (athées ou agnostiques.)

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone