JO. Du pain et des jeux… pour les multinationales. Entretien avec Danielle Simonnet, Conseillère de Paris

Le 13 septembre à Lima Paris était désignée officiellement pour accueillir les Jeux Olympiques (JO) de 2024. Pouvez-vous nous en rappeler les étapes ?

Anne Hidalgo, lors des élections municipales de 2014, ne défendait pas cette candidature ! Le passif de l'échec de la candidature Paris 2012 sous Delanoë jouait encore. Quand Hollande dit, en novembre 2014, qu'il faut que Paris candidate, Hidalgo exprime à nouveau son refus. Puis, en mars 2015, elle retourne sa veste. La candidature se met donc en place avec un premier budget prévisionnel à moins de 5 milliards, aujourd’hui largement dépassé avec une estimation à 6,8 milliards d’euros. Ensuite, les villes « rivales » font défection les unes après les autres – soit que les peuples refusent par référendum soit que les villes se rendent compte de l'abîme financier – et ne restent plus que Paris et Los Angeles.

Qu’en est-il de l'accord conclu entre ces deux villes ?

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone