IG Metall

Une victoire en trompe-l’œil

Le principal syndicat allemand, IG Metall, sort d’une semaine de mouvements sociaux importants. Il a déclenché la grève la plus significative depuis quinze ans outre-Rhin. Le patronat a été obligé de céder, car celle-ci lui a coûté au total autour de 200 millions d’euros. Un accord a été trouvé le 6 février, qui concerne les salariés du secteur de l’industrie métallurgique dans le sud-ouest de l’Allemagne. Les négociations dans ce pays se font en effet au niveau sectoriel et régional, mais les acquis sont souvent étendus par la suite au pays dans son ensemble. Pour ceux qui bénéficient des conventions collectives en tout cas, c’est-à-dire à peine plus de la moitié des salariés allemands, les autres étant plongés dans la précarité.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email