Hier est encore aujourd’hui

Jorge « le tigre » Acosta, Alfredo Astiz, « l’ange blond de la mort », Juan Antonio « le chacal » Azic. 29 perpétuités, 19 peines de prison de 8 à 25 ans et 6 relaxes. Un procès de 5 années pour essayer d’en finir avec la dictature argentine, la torture et les disparitions forcées. Le Gouvernement Macri n n’a rien diffusé du verdict qui a pourtant duré 4 heures.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email