France, corruption 2

L’organe anti-corruption du Conseil de l’Europe, le Greco, souhaite dans son rapport 2020 que les ministres français soupçonnés de corruption soient jugés par une juridiction indépendante et impartiale et non par la Cour de justice de la République qui est composée pour moitié de parlementaires !

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email