Fiscalité écologique : TICPE, quézako ?

En France, la fiscalité environnementale repose principalement sur la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques). En clair, plus on consomme d’hydrocarbures, plus les recettes pour l’État sont importantes. Au sein de la TICPE, il existe depuis 2014 une part nommée « contribution climat énergie (CCE) ». C’est la fameuse « taxe carbone », fixée en fonction de l’émission de CO2 de chaque produit. C’est cette partie de la TICPE que le gouvernement a choisi d’augmenter. De 7 € la tonne de CO2 en 2014, elle doit passer à 55 euros en 2019 pour atteindre 100 euros en 2030. Objectif officiel : sortir de l’utilisation des énergies fossiles.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email