Ferme des 1000 vaches : Un monde à l’envers

Six militants de la Confédération Paysanne, dont le porte-parole du syndicat Laurent Pinatel, sont poursuivis, au civil, pour des actes de démontage de la salle de traite de la « Ferme des 1000 vaches » dans la Somme. Quatre ans après cette action, la partie civile demande un dédommagement de 140 000 €, pour des dégâts supposés de 127 000€.

Les militants avaient déjà été condamnés en 2015 lors d’un procès au tribunal pénal : les sanctions alors prononcées comprenaient des amendes et des peines de prison de quelques mois avec sursis. Le procès au tribunal civil qui a eu lieu le 31 mai 2018, et dont le délibéré sera connu le 19 septembre 2018, n’est donc pas là pour juger l’acte de démontage de la salle de traite : il vise à faire payer financièrement la Confédération Paysanne pour les dommages causés par cette action.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email