Électricité : Désintégration d’EDF

Hercule : c’est le nom choisi pour le projet qui vise à scinder EDF en deux entités distinctes : un « EDF bleu », détenu à 100 % par l’État, rassemblant l’ensemble du nucléaire, les barrages hydroélectriques ainsi que RTE, le Réseau de transport d’électricité ; et un « EDF vert », au capital ouvert au privé, regroupant la branche commerce, qui fournit l’électricité aux particuliers et aux entreprises, mais aussi les activités dans les énergies renouvelables et le distributeur Enedis (ex-ERDF), aujourd’hui propriété à 100 % d’EDF.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Crédit image : UFICT Mines Energie CGT

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email