Eau La pénurie menace déjà

Le 1er février, une proposition de loi visant à constitutionnaliser le droit à l'eau, présentée par le groupe de la France insoumise, a été rejetée a priori, sous prétexte que le droit à l'eau existe déjà en France et n'est aucunement menacé. Pourtant, la ressource se raréfie, partout dans le monde, y compris en France. 60% des Français considèrent l’eau potable comme une ressource naturelle menacée. Selon l'ONU, 4 personnes sur 10 dans le monde souffrent de pénurie d'eau. Le changement climatique va encore dégrader cette situation, car ce phénomène s'auto-amplifie : l'aridité raréfie les végétaux, un sol sec absorbe peu l'eau, et les pluies ravinent, détruisant un peu plus des sols devenus incapables de la retenir. D'ici à 2050, une centaine de métropoles dans le monde risquent de subir de sévères pénuries d'eau, soit 736 millions de personnes. Le Cap, en Afrique du Sud a récemment inauguré cette triste liste. L'eau y est sévèrement rationnée. Suivent, par ordre d'urgence : Los Angeles (Etats-Unis), Jaipur (Inde), Dar es Salaam (Tanzanie), Dalian (Chine), San Diego (Etats-Unis), Karachi (Pakistan), Harbin (Chine), Phoenix (Etats-Unis), Porto Alegre (Brésil) et Monterrey (Mexique), Caracas (Venezuela), Lima (Pérou).

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email