Dette publique : Retour au financement public via le Trésor

La crise économique et sociale de la covid-19 ne marque pas une exception dans l’histoire du capitalisme. Comme à chaque crise, l’État est appelé en catastrophe pour réparer les dégâts provoqués par le libéralisme et de la cupidité des riches. La crise en cours est inédite dans sa forme et dans son ampleur et ne peut donc être atténuée que par une action forte de la puissance publique. Comme seul l’État dispose d’un horizon d’action long et du pouvoir monétaire, il peut s’endetter « éternellement » à notre place et étaler le choc sur plusieurs décennies allégeant ainsi le fardeau immédiat. Le déploiement massif de l’activité partielle, des prêts garantis aux entreprises et le report des paiements des impôts et des cotisations sociales des entreprises sont d’autant d’aides immédiates dont seul l’État peut se permettre. En contrepartie l’État s’endettera massivement : le gouvernement prévoit un déficit de 11 points de PIB en 2020 et la dette publique devrait dépasser les 120 %.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

 

Luis Alquier

[1] « La dette publique n’est pas un problème, mais un pilier de la solution », Raul Sampognaro, tribune dans Le monde, juin 2020.

[2] Pour une description du circuit du Trésor : L'ordre de la dette, Benjamin Lemoine, Éd. La Découverte

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email