De l’Assemblée : Une niche par an

Le jeudi 1er février prochain aura lieu la discussion, en séance publique, de cinq propositions de loi (si la durée des débats le permet) déposées par les députés de la France insoumise. C’est ce qu’on appelle communément la « niche » : le groupe parlementaire de la FI dispose d’une journée par an pour discuter de ses propositions.

On notera à quel point ce temps est limité. Ça parait même totalement absurde eu égard à l’importance de l’ordre du jour contrôlé par le Gouvernement. Plus absurde encore, ces propositions de loi émanant des groupes de l’opposition parlementaire sont systématiquement retoquées, même lorsqu’elles traitent de sujets qui pourraient recueillir l’assentiment de la majorité. Cette dernière, loin de se saisir des textes et de les amender, se contente de les rejeter méthodiquement, article par article.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email