De l’Assemblée. Députés, passez par la case prison !

La fonction de contrôleur général des lieux de privation de liberté, occupée par Adeline Hazzan, existe depuis 10 ans. Cette dernière, a été auditionnée deux fois ces derniers jours à l’Assemblée nationale. Dans les deux cas, le tableau qu’elle dresse est particulièrement sombre.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone