Corruption, fraudes : « L’opacité s’étend »

Entretien avec Éric Alt, magistrat, vice-président de l'association Anticor, co-auteur de l'Esprit de corruption (ed. Le Bord de l'eau)

L’affaire Fillon a ramené sur le devant de la scène le problème des « mauvaises pratiques » politiques. Peut-on parler de corruption ?
Le politologue américain Arnold Heidenheimer parlait de corruption grise, pour décrire des pratiques tolérées par les milieux dirigeants mais réprouvées par l'opinion.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone