Corée du Nord; Trump est « puéril et cynique » !

Entretien avec Pascal Boniface, géopolitologue et directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

Après que Donald Trump a promis « le feu et la fureur » sur la Corée du Nord en août dernier, celle-ci a testé le 3 septembre avec succès sa première Bombe H, rentrant dans le club très fermé des États nucléaires. Depuis, l’escalade de la tension a continué, et le risque d’une guerre nucléaire, que l’on croyait enterrée avec la Guerre froide, a ressurgi.

Pendant sa campagne présidentielle, Trump a réclamé, au nom de « l’Amérique d’abord » un milliard de dollars à la Corée du Sud, en échange de la protection militaire américaine. Le désengagement financier et militaire américain en Asie est-il toujours d’actualité ?

Non il ne l’est pas, pas plus qu’en Europe. Trump avait dit aussi bien aux Européens qu’aux puissances asiatiques (Japon et Corée du Sud) que les Etats-Unis n’étaient plus en mesure de payer leur sécurité, qu’il fallait qu’ils se débrouillent eux-mêmes. Mais la crise nord-coréenne d’un côté, et la réinvention d’un “ennemi” russe de l’autre, ont eu pour effet que ceux-ci non seulement maintiennent, mais aussi augmentent leur effort de défense !

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone