Chronique de François : Macron décroche chez les intellectuels

M. Macron bénéficiait jusqu’ici d’une furieuse bienveillance chez ceux qu’il est convenu d’appeler « les intellectuels ». Il faut dire que la majorité d’entre-eux restait à distance de la sphère publique. Plusieurs sont pourtant sortis de leur réserve ces dernières semaines. Quant aux autres, bercés et nourris par leur désormais statut médiatique dont ils sont si friands, ils s’accommodaient aisément de la politique du « en même temps » de M. Macron. Jusqu’à ce que cela ne puisse plus être le cas.

Une rupture est donc en train de s’opérer. Certes des signaux avant-coureurs avaient déjà émergé. Comme en matière de politique fiscale où l'économiste Thomas Piketty était monté au front pour dénoncer les mesures contenues dans le budget 2018, considérant qu'en la matière MM. Macron et Trump menaient « le même combat ». Ou quand l'écrivain Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013, souhaitait en début d’année « ses vœux aux riches » dans une carte blanche sur France-Inter.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email