Capitalisme et universités – Le fléau de la dette étudiante

Il y a trois ans, François Delapierre était le premier, dans son livre « La bombe de la dette étudiante » (éd. Bruno Leprince), à analyser de manière globale la menace économique, sociale et culturelle que représente l’emballement de l’endettement étudiant. Un ouvrage de référence dont la traduction vient d’être publiée en Espagne, complétée, concernant la situation espagnole, par les analyses des universitaires Joseba Fernandez et Victor Valdes Camacho (éd. Icaria). Le diagnostic posé par François Delapierre reste ainsi d’une cuisante actualité en Europe comme aux États-Unis.

Enjeu de la présidentielle américaine

La dette étudiante est devenue depuis l’été dernier un sujet important de la campagne présidentielle aux États-Unis. C’est que les chiffres sont éloquents : elle approche des 1200 milliards de dollars.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email