Canal FI, la webtélé insoumise

Entretien avec Laura Papachristou, Directrice des programmes de Canal Fi.

La France insoumise vient de lancer sa webtélé : canalFI. Pourquoi? Est-ce le rôle d'un mouvement politique?

La France insoumise est un mouvement qui, depuis la campagne de l’élection présidentielle de 2017, produit énormément de contenus vidéos à destination de ses membres, mais également en vue de convaincre au-delà. À cet égard, nous sommes à l'avant-garde des formations politiques qui ont saisi l'importance de la communication numérique comme outil dans la bataille culturelle que nous menons.

Ces contenus sont pédagogiques (tutos, école de la FI) ou donnent à voir la vie de notre mouvement et ses positions quant à l'actualité politique (vidéos des députés, rapports politiques, revue de la semaine de Jean-Luc Mélenchon).

Le nombre important des productions vidéo issues de notre mouvement et de ses réseaux rendent possible une diffusion quotidienne et en continu. Il semblait donc tout à fait opportun, à la fois de réunir tous ces contenus sur une même plateforme, pour en faciliter l'accès et augmenter leur visibilité. Et également de créer notre propre outil de diffusion en continu qui permet à celles et ceux qui le souhaitent, de visionner chaque jour une nouvelle programmation comme une chaîne de télévision.

Qu'allez-vous apporter comme contenu ?

En sus des contenus produits en interne, nous souhaitons valoriser les productions vidéo des militants de la France insoumise, pour donner à voir la diversité des actions menées sur le terrain. Par exemple, la mobilisation des insoumis dans l'Aude pour venir en aide aux sinistrés des inondations. Nous proposons également les contenus de vidéastes partenaires comme les productions vidéos de l'université insoumise, initiative des insoumis de Clermont-Ferrand. Mais nous nous ouvrons également à des vidéastes proches de nos idées et qui développent d'autres types de contenus, davantage humoristiques ou consacrés à des sujets de culture populaire moins traités dans nos productions maison. En définitive, nous cherchons à diversifier au maximum nos contenus et le ton employé pour attirer le plus grand nombre.

En quoi vous vous différenciez des médias traditionnels?

Nous vivons actuellement une période d'insurrection inédite depuis mai 1968 et notre réseau de "reporters insoumis" (des insoumis qui se proposent bénévolement pour filmer) nous envoient régulièrement des petits reportages qui permettent à tout à chacun de voir la réalité des mobilisations en région, ce qui rend notre média réellement participatif. Nous tenons d'ailleurs beaucoup à cet aspect en tant que force politique et le développerons davantage dans le futur, par exemple avec la possibilité donnée aux insoumis de noter les vidéos. Sans prétendre produire de l'information neutre et objective comme les médias traditionnels, objectivité à laquelle nous ne croyons pas au passage, Canal Fi apporte le point de vue des militants de la France insoumise et de ses réseaux.

Comment avez-vous conçu ce média ? Avec des professionnels?

La première version de Canal Fi était animée bénévolement par Maxime Charpentier et consistait en une diffusion continue et quotidienne des productions de la France Insoumise. Il a été décidé ensuite de me recruter pour développer la seconde version. Je suis ainsi arrivée début octobre, forte d'un an d'expérience dans la création d'un média sur internet. En parallèle, nos deux développeurs Jill Royer et Arthur Cheysson ont créé l'outil qui nous permet de contrôler nous-même la diffusion de ces contenus sur Canal Fi. Cette V2 de Canal Fi a donc été conçue entièrement par des professionnels directement employés par notre mouvement.

La Fi a créé elle-même la plateforme qui accueille canalFI. Pouvez-vous en dire plus? En quoi était-ce important ?

À la France insoumise, nous revendiquons de nombreuses spécificités dont celle de produire le maximum par nous-mêmes, contrairement à la plupart des formations politiques. Nous misons en effet sur l'intelligence collective de nos propres ressources en interne, par souci d'économie mais également d'autonomie (dans ce cas, technologique).

Est-ce un média de militants pour les militants ?

Oui on peut dire çà comme çà, notre objectif premier étant d'apporter un nouvel outil aux partisans de notre mouvement, qui vient compléter ceux déjà apportés par la plateforme lafranceinsoumise.fr. Mais nous espérons aussi attirer des curieux, notamment par nos séries documentaires, et pourquoi pas convaincre de futurs militants de s'engager dans le groupe d'action le plus proche ?

Combien de permanents sont derrière cet outil et sa création?

Actuellement nous avons une seule permanente, moi-même, qui suis directrice des programmes ; je m'occupe de la programmation quotidienne, de notre site internet (construction, mise en ligne des vidéos), de la constitution d'un réseau de bénévoles, de la recherche de partenaires et, je l'espère bientôt, du pilotage de nouvelles émissions originales pour Canal Fi. Je travaille en collaboration avec Antoine Léaument, responsable de la communication digitale et bien sûr Jill et Arthur, sur les aspects techniques. Canal Fi est un projet par essence transversal et exige des compétences que nous avions déjà en partie en interne : je viens seulement les compléter.

Comment allez-vous le faire vivre au quotidien ?

Depuis le lancement, je consacre une partie de mon temps au montage de reportages courts à partir des images qui nous sont adressées, mais aussi à la recherche de nouveaux partenaires (vidéastes proches de nos idées, médias progressistes) pour continuer à enrichir la programmation, condition pour élargir notre public d'habitués ! Je consacre également une autre partie de mon temps à constituer un réseau de bénévoles pour diverses missions. Pour cela ou pour n'importe quel autre type d'aide en rapport avec les activités de Canal Fi, les volontaires peuvent proposer leur aide en écrivant à canalfi@lafranceinsoumise.fr. Maintenant le mieux est encore de se rendre sur canalfi.fr pour découvrir les derniers reportages insoumis, nos séries documentaires, et notre programmation quotidienne !

Pour regarder canalFI : https://canalfi.fr/

Propos recueillis par Christiane Chombeau

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email