Bure : le 16 juin, enterrons Cigéo !

Pousser l'armée hors du Larzac, ne pas construire d'aéroport à Notre-Dame-Des-Landes n'ont pas été des luttes d'un jour. Mais certains jours de lutte peuvent être plus décisifs que d'autres. Cela peut être le cas le samedi 16 juin pour stopper l'enfouissement des déchets nucléaires, à Bure (Haute-Marne) ou ailleurs.

Voilà plusieurs mois que des associations historiques avec de jeunes chouettes et hiboux ayant occupés le Bois Lejuc s'activent pour organiser à Bar-le-Duc (préfecture de la Meuse) un grand rendez-vous contre la poubelle nucléaire. L’occasion d’affirmer trois convictions fortes.

Premièrement, le débat public sur Cigéo est une arnaque démocratique. Pour le démontrer, la matinée sera occupée par quatre tables rondes : La construction anti-démocratique de Cigéo depuis 20 ans ; les stratégies vicieuses des institutions pour imposer Cigéo ; comment défendre son territoire colonisé par des projets non désirés mais imposés ; Un autre avenir pour le territoire : quel monde veut-on ?. Pour les animer, des voix d'autres combats qu'à Bure ont été sollicitées : Stocamine, NDDL, contournement routier de Strasbourg... La diversité et les qualités des intervenant.e.s sont d'ores et déjà une incitation à participer à cette réflexion du matin.

Deuxièmement, en finir avec Cigéo est l'affaire de tou.te.s. C'est pourquoi, l'après-midi, les familles novices tout autant que les militant.e.s de longue date sont appelés à marquer ensemble leur détermination contre l'enfouissement des déchets nucléaires dans une manifestation pacifique et festive. Cette déambulation dans la ville doit marquer les esprits par le plus grand nombre possible de participant.e.s, où le masque de chouette ou de hiboux sera l'accessoire fortement recommandé.

Troisièmement, la forêt vaux mieux que Cigéo. Cette forêt, menacée d'être anéantie près de Bure, les manifestant.e.s sont invité.e.s à la recréer au centre de Bar-le-Duc à travers différentes actions en fin de journée. A l'inverse d'une politique d’État mortifère dont Cigéo est l'illustration, la forêt s'impose comme le symbole du bien commun nécessaire à un avenir durable.

Le transfert des préoccupations citoyennes pressenti de NDDL à Bure ne demande qu'à se confirmer. Déjà une vingtaine de bus sont en préparation pour se rendre à Bar-le-Duc. Cela augure d'un 16 juin 2018 qui fera date dans l'enterrement de Cigéo et de son monde nucléaire.

Daniel Monnier

Informations sur le programme de la journée, les déplacements, l'hébergement : www.18juin2018.info

 

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email