Avortement fake

La Cour suprême US autorise des « centres de crise de grossesse » (crisis pregnancy centers) qui se présentent comme des cliniques d'avortement, mais dont les employés sans compétence médicale se bornent à convaincre les patientes de ne pas avorter, parfois en mentant sur les risques médicaux de l'IVG.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email