Suppressions d’emplois chez Nokia : Macron a-t-il été fainéant ou cynique ?

Nokia a annoncé, mercredi 6 septembre, qu’il souhaitait tailler dans ses effectifs en France. Au total, le géant des télécoms veut supprimer 597 emplois en 2018 et en 2019. D’après un porte-parole du groupe, ces coupes concerneront les filiales Alcatel Lucent International et Nokia Solutions and Networks. Elles affecteront les fonctions centrales et support de ces filiales basées au campus de Paris-Saclay (Essonne) et à Lannion (Côtes-d’Armor), tandis que les fonctions recherche-développement ne seraient « pas concernées », a-t-il précisé. Le porte-parole ajoute que ce projet dit « d’évolution », est justifié par l’objectif de la maison-mère de dégager 1,2 milliard d’euros d’économies d’ici

Lire la suite

Europa City : Avis défavorable du commissaire enquêteur

Europacity serait envisagé comme un « pôle de loisirs, de commerces, de culture et d’hôtellerie » qui ouvrirait en 2024, au sud d’une vaste enclave agricole de 700 hectares, le Triangle de Gonesse, coincée entre les aéroports de Roissy-CDG et du Bourget. Les chiffres donnent le vertige : 3,1 milliards d’euros d’investissement par le groupe chinois Wanda (actuellement en difficultés financières) pour accueillir au sein d’un complexe de 630 000 m2 l’équivalent du parc Astérix (avec parc nautique et pistes de ski « indoor »), des galeries du centre Georges Pompidou, du palais des Congrès de Paris, du parc Monceau

Lire la suite