Le 17 avril 2008 : Dernier voyage d’Aimé Césaire…

« Mon nom : offensé, mon prénom: humilié; mon état : révolté; mon âge : l’âge de pierre. Ma race : la race humaine. Ma religion : la fraternité. » Ainsi se présente l’illustre Aimé Césaire à travers la pièce Et les chiens se taisaient parue en 1958. Trente ans plus tard, son œuvre théâtrale est couronnée par l’inscription de sa pièce La Tragédie du roi Christophe au répertoire de la Comédie-Française. Lorsqu’il s’éteint à 94 ans le 17 avril 2008, il laisse flamboyer pour l’éternité les flammes de la colère transcendée par la poésie. « Ce mot « nègre » qu’ on nous jetait, […]

Lire la suite

Le 21 mars 1935 : Quand la Perse devient l’Iran

Dans l’Antiquité les Iraniens appelaient leurs territoires Parsa, du nom de l’empire de Cyrus le Grand, roi perse. Mais l’état unifié par le souverain fut appelé Aryanam, qui signifie noble, devenu Aryan puis Iran. Jusqu’au début du XXè siècle les dynasties se succèdent. Les marchands et les Oulémas (chefs religieux) dominent la société au détriment d’une autorité centrale forte. Le peuple est exploité par des dirigeants corrompus, les puissances coloniales lorgnent sur ce territoire stratégique dans lequel on a découvert du pétrole. Le 21 mars 1935, Reza Shah Pahlavi publie un décret demandant à toutes les relations étrangères du pays […]

Lire la suite

Le 4 février 1794, 1ère abolition de l’esclavage

Le 4 février 1794 (le 16 pluviôse de l’an II, dans le calendrier révolutionnaire) est proclamée, pour la première fois dans l’histoire de France, l’abolition de l’esclavage, près de quatre ans après l’adoption par l’Assemblée de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Seul Robespierre avait tenté lors des débats de 1791 d’obtenir l’égalité des droits politiques pour les Noirs des colonies et de rendre illégale la traite. […]

Lire la suite

Le 31 janvier 1606 : Exécution de Guy Fawkes

Le 31 janvier 1606, Guy Fawkes et ses complices encore vivants sont jugés à Westminster Hall. Coupable de haute trahison, il est condamné le jour même à être pendu, traîné, puis écartelé. Bien qu’affaibli par les tortures qu’il avait subies sur le chevalet de la tour de Londres, Fawkes s’échappe brièvement des mains de son bourreau, parvient à sauter de l’échafaud et meurt avant de subir sa peine. […]

Lire la suite

Le 21 janvier 1794 : La tête de veau célèbre la mort du roi

Le 21 janvier 1794, ou plutôt le 2 pluviose de l’An II, proposition est faite « à tous les citoyens de célébrer dans le sein de leurs familles, les époques les plus intéressantes de la Révolution, et d’y manger, en commémoration de celle du 21 janvier 1793, une tête ou une oreille de cochon » par le pamphlétaire Romeau. […]

Lire la suite

Le 1er janvier 1806 : Retour au calendrier grégorien

Le 1er janvier 1806, le calendrier républicain est supprimé par Napoléon Ier. Un sénatus-consulte impérial du 22 fructidor an XIII (9 septembre 1805) avait fixé le retour au calendrier romain (grégorien) au 1er janvier de l’année suivante. Le calendrier révolutionnaire a donc été appliqué durant 12 ans, 2 mois et 27 jours. […]

Lire la suite

Le 17 décembre 2011 – Suicide de Mohamed Bouazizi

En s’immolant par le feu le 17 décembre 2011, le jeune Tunisien Mohamed Bouazizi (26 ans) a déclenché la fronde dans sa ville Sidi Bouzid. La colère s’est propagée au pays, Bouazizi est devenu le «vendeur à la sauvette qui a fait tomber un dictateur». Dans la matinée, le marchand ambulant se voit confisquer une fois de plus par les policiers sa charrette et sa balance, modestes outils de travail qui lui permettent de survivre, lui et sa famille. […]

Lire la suite

Le 7 novembre 1867, Marie Curie-Skłodowska

Marie Curie-Skłodowska naît le 7 novembre 1867 à Varsovie. Naturalisée française par son mariage avec Pierre Curie, elle gardera ses deux noms et son identité polonaise, en nommant par exemple Polonium l’élément chimique qu’elle a découvert. Brillante élève, elle rejoint l’Université volante clandestine. Elle souhaite enseigner, mais cette voie est interdite aux femmes dans son pays natal. Elle choisit la France et est impressionnée par la liberté dont elle jouit comme simple étudiante immigrée. […]

Lire la suite

Le 24 octobre 1945 : Création de «l’aéroport de Paris»

Dans l’immédiat après-guerre, la reconstruction du pays s’organise sous la direction de l’État, orientée par le Conseil National de la Résistance : une série de nationalisations permet de relancer l’économie et contrôler les secteurs les plus stratégiques. Avant de donner son nom au plus grand aéroport français, C. De Gaulle signe, en tant que chef du Gouvernement Provisoire de la République Française, l’ordonnance portant création de l’aéroport de Paris. […]

Lire la suite