La souffrance au travail Burn out et « révolution managériale »

  Entretien avec Vincent de Gaulejac, Professeur émérite à l’Université Paris-Diderot et Président du réseau international de sociologie clinique. La plupart des gens détestent le lundi matin. Un monde sans souffrance au travail, est-ce seulement possible ? Le mot latin tripalium (Appareil de torture) vient de l’antiquité quand le travail était réservé aux esclaves. Pendant des siècles le travail a été associé à la souffrance : « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front ». L’analyse marxiste du travail mettait en avant les processus d’exploitation et d’aliénation. Depuis un siècle, les conditions objectives de travail se sont […]

Lire la suite

Mots piégés :  « Dialoguer au plus près du terrain » 

  C’était l’une des convictions du candidat Emmanuel Macron, scandée à chacun de ses meetings, prononcée avec l’air exalté de celui a inventé un nouveau vaccin : « En entreprise, il faut dia-lo-guer au plus près du terrain ». Bien entendu, les applaudissements du public étaient alors proportionnels à la largeur de la porte ouverte que notre futur président enfonçait. L’idée qu’un « dialogue social » est nécessaire et qu’il faut le promouvoir s’est tant imposée dans le monde du travail que toutes les lois relatives au droit du travail ces dix dernières années en ont, usé et abusé. Et qui s’opposerait à l’idée d’aller « au plus […]

Lire la suite

Programme de Macron : une contre révolution néolibérale

Le programme d’Emmanuel Macron a tardé à être publié, suscitant les railleries de ses opposants. N’aurait-t-il rien d’autre à nous proposer que sa personnalité ? Le candidat d’En Marche et son entourage l’ont soutenu pendant plusieurs semaines, estimant que le temps des programmes était révolu et qu’il fallait simplement passer un « contrat avec la nation ». […]

Lire la suite

Impôt de Solidarité sur la Fortune : L’ISF, mesure juste et insuffisante

L’ISF est attaqué par nombre de candidats à la présidentielle, de François Fillon à Emmanuel Macron, et le gouvernement sortant n’a guère réparé l’amputation dont cette mesure avait fait l’objet sous Nicolas Sarkozy. Il est accusé d’être au mieux inutile, au pire de décourager l’investissement en France. On raconte parfois qu’il taxe de pauvres héritiers et épargne les grandes fortunes. Qu’en est-il vraiment ? […]

Lire la suite