Loi Blanquer : Une école à deux vitesses

Le Ministre Blanquer avait annoncé qu’aucune loi ne porterait son nom. Il a bien failli tenir sa promesse puisque les réformes du lycée général et technologique, du lycée professionnel et du baccalauréat ont été actées par décrets, sans passer par le processus législatif. Et cela alors même qu’elles représentent un bouleversement des finalités de ce niveau d’enseignement. Mais le Ministre a finalement présenté au début de l’année un projet de « loi sur l’école de la confiance » qui rencontre un vif rejet de la part des enseignants et des parents d’élèves. Après un passage devant l’Assemblée nationale puis le Sénat, une […]

Lire la suite

Général Electric : Les turbines doivent rester à Belfort

Européennes J+2 : Coup de tonnerre dans l’ensemble des sites de General Electric (ex Alstom). La direction annonce 1050 licenciements en France dont 800 sur le seul site de Belfort leader mondial dans les turbines à gaz. Après les turbines hydrauliques de Grenoble ce sont donc celles des turbines à gaz de Belfort qui sont menacées. Il s’agit d’un pillage d’un fleuron industriel d’une perte de savoir-faire tiré de 140 ans d’expérience. Il s’agit d’industrie de pointe et stratégique qui nécessite une haute qualification de savoir-faire et de compétence des ouvriers, techniciens et ingénieurs. Une turbine est un outil essentiel car […]

Lire la suite

ALECA Tunisie, le libre-échange menace

Le projet d’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA), en négociation depuis 2016 entre l’Union Européenne et la Tunisie, s’inscrit dans une longue histoire de chantage à la dette, formalisé dès 1869 par l’assujettissement de la Tunisie aux créanciers. Dont la future puissance coloniale française, qui légua en 1956 des dettes au jeune Etat tunisien. Ben Ali, renversé en 2011, légua lui-même un pays surendetté sous tutelle du FMI. L’UE était entre temps venue s’en mêler en ouvrant en 1995 la voie au libre-échange via un accord de « libre association » jamais évalué par le gouvernement tunisien, mais responsable selon […]

Lire la suite

Brésil Libérez Lula !

Lula est aujourd’hui un des prisonniers politiques les plus emblématiques dans le monde. Certains le comparent à Nelson Mandela en Afrique du Sud, car en plus de la condamnation injuste qu’il subit, la mobilisation internationale pour sa liberté est en passe de devenir un puissant vecteur de la lutte pour la préservation de la démocratie et de l’État de droit au Brésil. Déjà très importante depuis son incarcération il y a un an, elle a repris de plus belle avec les révélations du journal The Intercept mettant en lumière un véritable complot au sommet de l’État pour écarter Lula du […]

Lire la suite

Électricité Une concurrence qui coûte cher

Le 30 novembre, sous pression des « gilets jaunes », Édouard Philippe s’engageait à ne pas augmenter les tarifs règlementés de l’électricité́ pendant l’hiver. Mais le répit aura été de courte durée. Le 7 février, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé́ une hausse de 5,9% des tarifs réglementés pour les particuliers comme pour les entreprises, « au plus tard le 1er juin 2019 ». Cette nouvelle hausse, la huitième en 10 ans, vient d’entrer en vigueur et représente 100 à 150€ par an pour un ménage qui se chauffe à l’électricité selon la CLCV, une association de défense des consommateurs. […]

Lire la suite

Urgences : Agnès Buzyn apprentie sorcière’

Trois mois après les débuts parisiens du mouvement social dans les services d’urgence, 95 sont actuellement en grève. Les raisons de la colère : des urgences embouteillées par les brancards et les installations de fortune, et une prise en soin des patients inefficiente du fait d’un manque criant de personnels soignants. Les tensions sociales sont alors inévitables, entre services, mais aussi entre patient·e·s et personnels, toutes et tous excédés par des conditions indignes de travail et d’accueil. Le 11 juin fut une journée de mobilisation nationale, l’occasion pour le collectif inter-urgences d’afficher des revendications claires : hausses des effectifs, hausse des salaires, […]

Lire la suite

Ascoval : chronique d’un échec annoncé

Le site de l’entreprise Ascoval à Saint-Saulve (Nord) produit de l’acier de haute qualité. Depuis plus d’un an les 270 salarié-es sont devenus les jouets des repreneurs potentiels. Vallourec s’est d’abord désengagé et a fermé un laminoir. Il s’est ensuite opposé un à projet de reprise d’Altifort. En décembre 2018 , le tribunal valide finalement le projet d’Altifort  mais au dernier moment, on découvre que l’entreprise n’a pas les fonds nécessaires pour relancer Ascoval. Dernier rebondissement en mai 2019 : les salarié-es pensaient être tirés d’affaire avec British Steel, le dernier repreneur en date. Coup de théâtre : celui-ci vient d’être placé en […]

Lire la suite

General Electric & Alstom : une “si étrange défaite” ?

48 heures à peine après les élections européennes, l’américain General Electric (GE) a annoncé la suppression de plus d’un millier d’emplois sur son site de Belfort. Les syndicats, réunis le 28 mai en presence d’Hugh Bailey, nommé Directeur Général de GE France le 22 avril, dénoncent une “bombe sociale”. Quand on sait que le même Hugh Bailey était précédemment le conseiller pour les affaires industrielles d’Emmanuel Macron à l’époque où il était Ministre de l’Economie et avait piloté la vente à GE de la branche énergie d’Alstom (chaudières et turbines de génération électrique), il est urgent de revenir sur la […]

Lire la suite

Documentaire sur le Web : La répression comme unique réponse politique

Visages ensanglantés, éborgnés, mains arrachées, corps matraqués, gazés, nassés, fouillés, interpellés brutalement, « gardés à vue », embastillés… Autant de risques potentiels pour qui persiste vouloir contester un ordre social et politique, autant d’images devenues banales depuis six mois de Gilets Jaunes. Mais comment en est-on arrivé là ? […]

Lire la suite

7 000 signatures pour nationaliser Arjowiggins

En 1824, Bessé-sur-Braye compte un peu plus de 2 200 habitants, c’est dans ce village situé au sud-est de la Sarthe, le long de la rivière la Braye, que s’installe la papeterie. Si la commune est isolée (pas de ville importante à proximité, Le Mans est à 50 km), elle dispose cependant d’un atout considérable : il existe une voie de chemin de fer, l’ancienne ligne Chartres-Bordeaux qui lui permettra d’expédier ses productions. Au fur et mesure des années l’entreprise va connaître un développement continu et des propriétaires multiples. Elle finira dans le giron du groupe Arjo Wiggins, leader mondial […]

Lire la suite