Accords compétitivité-emploi : Chez Renault, l’escroquerie continue

Les nouvelles négociations sur l’accord compétitivité-emploi chez Renault viennent de commencer. Le bilan de l’accord signé en 2013 par certains syndicats est calamiteux : gel des salaires, chute des effectifs (-15%), hausse du temps de travail, mobilité forcée, alors que, dans le même temps, les volumes produits augmentaient de 50%.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email