Accident du travail – Silence des ouvriers meurent

Professeur d’histoire en Seine-saint-Denis, Matthieu Lépine recense depuis janvier 2019 tous les accidents du travail via un compte twitter @DuAccident et une page Facebook Accident du travail : silence, des ouvriers meurent. Il explique pourquoi et ce qui ressort de ce travail.

Le 3 janvier 2019, Michel Brahim, ouvrier auto-entrepreneur de 68 ans et sous-traitant d’une entreprise d’étanchéité, décédait à la suite d’une chute de 18 mètres depuis le toit de la préfecture de Versailles. Deux semaines plus tard, Franck Page, un jeune coursier à vélo de 19 ans, était mortellement fauché par un camion à Pessac au cours d’une livraison pour Uber eats. Ne pouvant bénéficier d’une retraite à taux plein le sexagénaire était contraint de poursuivre son activité professionnelle. De son coté, l’étudiant en économie devait cumuler bourse et travail. Ces deux drames, illustrent tragiquement les évolutions récentes du monde du travail. Touché par ces deux trajectoires, il fallait ses lancer dans un recensement méticuleux des accidents du travail en France.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email