A La Réunion, « nous allons droit vers une crise sociale et sanitaire majeure » (Ratenon, FI)

Entretien avec Jean-Hughes Ratenon, député France Insoumise de la Réunion qui accueille plusieurs de ses collègues dont Jean-Luc Mélenchon pour un voyage de plusieurs jours sur l’île.

Le gouvernement a annoncé, au mois d’août, qu’il voulait mettre fin aux emplois aidés.
La Réunion et les Outre-mer sont particulièrement touchées ?

Le dispositif des contrats aidés permet de diminuer le coût d’embauche en accordant une aide de l’État aux entreprises, associations ou collectivités bénéficiaires. Dans des territoires comme les Outre-mer, à l’économie contrainte par l’éloignement et le coût des matières premières mais aussi par la cherté de la vie, ces contrats sont de véritables outils nécessaires pour permettre à une partie de la population de sortir du chômage.
Avec un taux de chômage à 22,4%, et 42% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, La Réunion connaît des situations économiques et sociales très graves. Chaque emploi supplémentaire est une occasion de sortir toute une famille de la précarité et de maintenir la cohésion sociale.
Une grande partie de ces contrats bénéficie aux associations et aux collectivités. Ainsi, des associations, qui sont souvent le dernier lien de socialisation pour certains, se retrouvent sans moyens financiers et humains et sont obligées d'abandonner les personnes qu'elles accompagnaient, souvent des personnes âgées.
De nombreux contrats aidés sont aussi utilisés dans la lutte contre les maladies vectorielles comme la dengue et le chikungunya.  On se souvient encore de l’épidémie de chikungunya en 2005-2006 qui a touché 300 000 personnes et qui a fait plus de 300 morts. Il est donc d'une nécessité impérieuse de poursuivre la lutte antivectorielle pour éviter une nouvelle crise sanitaire majeure dans les prochains jours.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.

Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone