Le 7 septembre 1935 : Obsèques de Barbusse

En août 1914, Henri Barbusse a 41 ans. Il est journaliste, et à l’abri d’une mobilisation militaire éventuelle. Il est aussi, et le détail n’est pas anodin, un pacifiste convaincu. Pourtant, il s’engage dans l’infanterie et dès décembre, participe aux combats. Cette expérience va devenir une œuvre, Le Feu, couronnée du prix Goncourt, en 1916. Le Feu, qui va lui valoir un surnom des plus symboliques, « le Zola des tranchées ».


Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone