Le 29 novembre 2009. Élection de José Mujica.

Détenu pendant les 12 années de la dictature militaire uruguayenne (1973-1985), dont une grande partie à l’isolement. Placé 2 ans au fond d’un puits. Torturé à de multiples reprises. José Mujica, alors membre de la guérilla urbaine des Tupamaros, sort de ses années de détention presque fou. « La routine pour quiconque s’emploie à changer le monde », selon lui. En effet, ni sa détermination à transformer la société, ni sa quête du bonheur, ni son amour pour la vie n’en sortiront vaincus.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone