24 janvier 661 : Assassinat du calife Ali

Le 24 janvier 661 le calife Ali, gendre de Mahomet, est assassiné. Son assassinat illustre les conflits de succession ouverts dès la mort de Mahomet en 632 quand Abou Bakr, beau-père de Mahomet, fut préféré à Ali. Ce désaccord servit de base à la distinction entre sunnites, favorables à Abou Bakr, et chiites, partisans d’Ali. Ce dernier n’accédera au califat qu’en 656, après que ses deux prédécesseurs furent eux-mêmes assassinés.

Sur le plan théologique, les différences sont importantes entre chiites et sunnites. Les premiers voient dans le Coran une œuvre humaine, et accordent donc davantage d’importance à la liberté individuelle et à la distinction entre autorités religieuse et politique. Les seconds octroient au livre un caractère divin, d’où découle une vision prédéterminée de l’Histoire.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email