Le 15 octobre 1940,Le Dictateur de Charlie Chaplin.

1940. Les États-Unis hésitent à entrer en guerre. Chaplin, lui, passe à l’acte. Son arme ? L’humour, la dérision. Il raconte en une fable hilarante, et grinçante, une histoire prophétique, pour cette année-là. C’est après la Nuit de Cristal du 10 novembre 1938 qu’il s’attaque au projet. Jouant des visages, des mots, des noms, des situations, il va montrer les événements tragiques qui se déroulent en Europe. Un petit barbier juif, frère du vagabond Charlot, gaffeur au grand cœur, est le parfait sosie de Hynkel, le dictateur de Tomania. Cette ressemblance va l’amener bien malgré lui à prendre la place du tyran et à changer l’Histoire.

Pour lire la suite, abonnez-vous.L’Heure du peuple est un journal insoumis donc sans pub. Pour le faire vivre, n’hésitez pas à vous abonner.
Partager cet article...
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone