Guyane : L’« île » abandonnée

Depuis un mois, grève, blocages et manifestations agitent la Guyane. Ce grand mouvement collectif tente d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation calamiteuse du département : la délinquance et la violence y sont endémiques (Cayenne ayant, loin devant Marseille, le plus fort taux d’homicide de France) ; le chômage atteint des taux records : 23% en moyenne (contre 9% en métropole), et plus de 40% chez les jeunes ; les revenus sont au plus bas, avec un PIB par habitant qui s’établit aux alentours de 15 000 euros (contre 30 000 en métropole).



Partager cet article...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone